Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 11:55

 

 

 

 

1

Le 20 janvier 2014, l’UE et l’ONU se rencontreront sur la République Centrafricaine où déjà la Résistance est en dialogue avec le gouvernement de transition

2

En effet le peuple Centraficain et son territoire est majeur d’une histoire remontant à plus 500 ans. Nous vous demandons de nous considérer comme tel.

3

De tous temps nous connaissons les oppressions des Sensoussi venant du Tchad, du Soudan, par NDelé Birao. De tous temps nous avons repoussé les Séléka esclavagistes barbares lesquels ont agressé la Centrafrique en décembre 2012.

D’un commun accord notre Peuple uni soupçonne Déby du Tchad de cette agression contre notre Humanité Bantoue elle-même.

4

En effet, qui aura levé ses bataillons de 20,000 hommes Tchadiens, soudanais, qui les aura armés, véhiculés, uniformisés sinon cet agresseur.

Les chefs d’état successifs centrafricains n’ont de cesse de se plaindre des harcèlements, du mépris antibantou animistes chrétiens dénommés caffres par les esclavagistes néo colonialistes nègres

5

On a prémédité brutalement la mainmise armée sur la République Centrafricaine divisée en émirats de soi-disant généraux musulmans d’où les crimes contre l’humanité dus à cette première préméditation.

6

La Résistance Centrafricaine est debout contre les exactions comme en France en 1940. Mais voilà que le 2 janvier 2014, le président Déby du Tchad menace de punir le peuple centrafricain debout contre lui ce chef de la Séléka parce qu’il veut chasser la Séléka lui-même. C’est d’abord jouer avec le mot Seleka. De nouveau 650 d’entre eux sont maintenus sous l’uniforme de l’armée du Tchad. Ajoutez ce chiffre aux soi-disant 15000 cantonnés ils sont destinés à massacrer à la machette ou autrement la Résistance Centrafricaine jusqu’au dernier pour s’assoir dans ses Terres convoitées.

7

En décembre 2013 nous avons entendu la chancelière d’Allemagne Angela Merkel dire : l’Allemagne s’intéresse à l’Afrique. Vous êtes en lutte au chômage aux cercles vicieux de votre système financier colonialiste d’exploitation des biens des autres, Dans cette péripétie de l’Histoire Centrafricaine, qu’elle est votre position? L’occasion encore une fois fera-t-elle le larron européen fondant sur la Centrafrique aussi méprisant du Peuple souverain que les soi-disant Séléka islamistes. Comme en 1944 en France, en Europe, allez-vous reconnaître la Résistance Centrafricaine fondamentale en soi-même logique d’un gouvernement centrafricain.

8

Rappelons-nous qu’en 80 ans un homme verrait ses semblables nus enchaînés chicottés livrés aux impôts par capita des compagnies de coton et mourir comme des mouches du colonialisme français. On aura auparavant décapité nos gouvernements d’origine millénaire nos Peuples Bantou rendues pestes honteuses de l’Animisme pourtant une Grande Religion de Dieu.

 

Grâce à Barthélémy Boganda à notre Résistance commune nous avons acquis l’indépendance en 1960 à la seule condition de nous orienter vers l’économie du marché précisément de servir de matière première jusqu’à l’extinction de nos ressources pillées par l’Europe et la Chine est-ce donc ainsi?

9

Les méprisés, les colonisés, les affamés de ce fait nous n’avons pas encore pardonné le mépris parce que nous n’avons pas demandé de payer le prix du sang. L’homme qui écrit ces lignes sur Centrafrique en 2014 voit l’agression de la Séléka en Centrafrique, se poursuivre avec votre assentiment aux côtés du renard Tchadien et de vous-même?

10

Rappelons-nous : nous ne parlions pas. Nous vous contactons en Français en Anglais, Portugais. Les copieurs ne vous parlent pas aux colonialistes supérieurs qui foulent tout aux pieds.

11

En un siècle d’Histoire le Sangho est devenu la Langue souveraine d’un Peuple souverain résistant sur son territoire de plus de 500 ans. Mesdames et messieurs de l’ONU de l’UE, apprenez notre Histoire et ne nous traitez pas comme des enfants des consommations. Selon l’Esprit Bantou qui nous habite, la République Centrafricaine conçoit son avenir autrement que faillite chômage mais proprement ancestral Bantou spirituel. Ainsi l’a voulu notre Fondateur Barthélémy Boganda

12

Ensemble calmons un tyran de longue date de la République Centrafricaine bien aimée

 

Merci

Bamboté Makombo

Écrivain

5 janvier 2014

Lettre ouverte de Bambote Mokambo au Pape François, aux USA, à l’ONU, à l’EU sur la République Centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com