Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 22:30

 

 

 

 

 

 

http://www.lemag.ma/  publié le Lundi 27 Janvier 2014

 

Washington — Les États-Unis fourniront près de 30 millions de dollars de fonds supplémentaires au titre de l’aide humanitaire pour faire face aux besoins urgents découlant de la crise en République centrafricaine (RCA), ce qui portera leur aide humanitaire totale à près de 45 millions de dollars depuis la recrudescence des hostilités en décembre 2013.

 

Nancy Lindborg, l’administratrice adjointe de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) chargée du dossier démocratie, conflits et aide humanitaire, a annoncé l’allocation des financements supplémentaires le 22 janvier à Bruxelles, au lendemain d’une visite de deux jours en RCA, selon un communiqué de presse publié par l’USAID le même jour. 


« Un cinquième de la population de Bangui vit à présent dans un vaste camp, misérable, les citoyens terrorisés cherchant à se protéger des violences et des pillages, a déclaré Mme Lindborg. Le gouvernement des États-Unis a renforcé son assistance de toute urgence pour aider à faire parvenir des vivres, de l’eau et des soins médicaux d’importance vitale aux plus de 2,6 millions de femmes, d’enfants et d’hommes dans le besoin à travers le pays. » 


Grâce à ces financements, des vivres, des soins médicaux et des fournitures de secours seront apportés aux personnes touchées par les dernières violences, ainsi qu’aux individus déplacés à l’intérieur du pays et aux réfugiés ayant fui vers les pays voisins. En outre, les migrants en détresse pourront également bénéficier d’une aide de base et ils seront rapatriés par les bons soins de l’Organisation internationale pour les migrations. 


Ces fonds viennent s’ajouter aux 24 millions de dollars alloués lors de l’exercice budgétaire précédent au titre de l’aide humanitaire des États-Unis pour porter secours aux populations les plus vulnérables. Les États-Unis demeurent attachés à œuvrer en étroite collaboration avec la communauté humanitaire internationale afin de répondre aux besoins les plus urgents, a fait observer l’USAID. 


Par l’entremise du Programme alimentaire mondial des Nations unies, 10 millions de dollars prélevés sur les nouveaux fonds alloués permettront de fournir près de 5.500 tonnes de denrées essentielles achetées dans la région – du riz, des haricots et des compléments alimentaires – afin de nourrir jusqu’en août 2014 1,25 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire, a annoncé l’USAID. Le pic de la pénurie alimentaire est attendu pour le mois de mai, et les aliments nutritifs fournis dans ce panier alimentaire permettront d’éviter la malnutrition à plus de 315.000 personnes déplacées à l’intérieur du pays et en situation d’insécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire, a précisé l’agence. 


Sur toile de fond d’exécutions, de viols et de déplacements de populations systématiques, dans ce pays dont le système de santé s’est effondré, ces nouveaux financements serviront aussi à prodiguer des soins d’urgence aux blessés et à dispenser des soins de santé primaires dans le cadre de la lutte contre les maladies endémiques, dont le paludisme. Ils seront également utilisés pour renforcer les mécanismes de réponse rapide, ce qui permettra aux organisations humanitaires de répondre aux besoins qui auront été identifiés, notamment dans le domaine crucial de la protection des personnes déplacées à l’intérieur du pays et des autres populations vulnérables. 


L’USAID a ajouté que des fonds supplémentaires alloués au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés serviraient à fournir une protection et une assistance humanitaire à quelque 86.400 réfugiés centrafricains ayant fui vers des pays voisins depuis janvier 2013. 


Comme la violence et l’insuffisance des infrastructures entravent les opérations de secours, les nouveaux financements des États-Unis seront également affectés au soutien des opérations essentielles de coordination, de sécurité et de logistique pour que l’aide d’urgence parvienne à ceux qui en ont le plus besoin. 


Mme Lindborg a annoncé l’allocation des financements supplémentaires lors d’une réunion internationale de haut niveau sur l’action humanitaire en République centrafricaine. La haute responsable est arrivée à Bruxelles, où s’est tenue la réunion, immédiatement à la suite d’une visite en RCA, au cours de laquelle elle s’est rendue à Bangui et à Bossangoa et a rencontré des dirigeants religieux, des membres de la société civile, des défenseurs des droits de l’homme, des membres des médias et des personnalités féminines ainsi que des partenaires des Nations unies et d’autres partenaires internationaux et locaux qui mènent une action humanitaire. 

L’aide humanitaire des États-Unis pour la RCA vient s’ajouter aux 101 millions de dollars à l’appui du rétablissement de la sécurité dans ce pays et aux près de 7,5 millions de dollars qui ont été alloués pour l’atténuation du conflit, la réconciliation et la construction de la paix, notamment les initiatives interreligieuses par l’entremise d’un programme de l’USAID dévoilé le 19 décembre 2013, dit Fonds pour les crises complexes et subventions pour les droits de l’homme (Complex Crises Fund and Human Rights Grants Program). 


« Les États-Unis restent sensibles au concours important de l’Union africaine, des États de la région et de la France, et ils s’engagent à soutenir leurs efforts. Nous continuerons à œuvrer vigoureusement en vue de contribuer à mettre un terme aux violences », a déclaré l’USAID.

La Centrafrique recevra 30 millions de dollars d’aide supplémentaire des États-Unis

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com