Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 02:57

 

 

 

 

 

 

http://www.rewmi.com   7 janvier 2014

 

Le ministre des affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, face à la presse hier, a tiré un bilan à mi-parcours du rapatriement des ressortissants sénégalais de Centrafrique. Sur 700 millions décaissés par l’Etat du Sénégal, la compagnie Air France en a empoché 600.

 

300 personnes rapatriées de Centrafrique ont coûté au contribuable Sénégalais plus de 700 millions  de nos francs. La compagnie Française Air France avait taxé l’Etat du Sénégal 600 millions  de FCFA, dans le cadre de la location de ses appareils. Une somme exigée avant le décollage des avions vers Bangui. Une révélation qui n’est pas du gout des Sénégalais. Qui préfèrent une compagnie Africaine. Justifiant ce choix, le ministre des affaires étrangères dira : «beaucoup de compagnies aériennes ne se rendent plus en République Centrafricaine, du fait de l’insécurité qui prévaut à Bangui. C’est la compagnie Air France qui assure la liaison, avec beaucoup de difficultés.»  Pourtant, le gouvernement Malien   a choisi une compagnie Africaine, Ethiopie Airlines, ne déboursant que moins de 450 millions  de FCFA pour les 3 vols. L’actuel régime s’est-il confié aux Français qui, actuellement,  gagnent tous les marchés importants. Dans le cadre de cette opération humanitaire, 57 millions ont été  remis aux rapatriés, à leur arrivée à Dakar. Mieux, selon Mankeur Ndiaye, la plupart étant pères ou mères de familles, l’Etat prévoit une autre enveloppe de 75 millions pour leur réinsertion. Ainsi, sur 750 Sénégalais recensés en RCA, 618 ont déjà été rapatriés.

 

Le consul est blanc comme neige

 

Des ressortissants Guinéens, Maliens et Gambiens ont profité du vol spécial affrété par le gouvernement du Sénégal, pour secourir ses citoyens piégés par le conflit politico-religieux en Centrafrique. A peine descendus, certains rapatriés ont indexé le consul honoraire, Cheikh Goumbala, l’accusant, devant le ministre des Affaires étrangères, d’avoir gardé sur lui l’aide de l’Etat du Sénégal, destinée à ses ressortissants bloqués à Bangui. En conférence de presse, sur instruction du chef de l’Etat, Mankeur Ndiaye, s’est voulu clair : «C’est désolant que des gens qui ont pris des risques d’aller dans un pays, pour porter assistance à nos compatriotes, puissent être accusés de malversations financières. Je démens formellement ces accusations. Elles sont fausses.» mieux, revenant sur la répartition des fonds, il précisera que les 30 millions exclusivement destinés aux victimes ont été bien distribués. Félicitant le consul, pour sa diligence et son entregent, le ministre des Affaires étrangères a souligné qu’une enveloppe de 100.000 francs CFA a été remise à chaque rapatrié à Dakar.

 

Khalil DIEME

Lu pour vous : GUERRE EN CENTRAFRIQUE : Air France empoche 600 millions pour rapatrier les Sénégalais

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com