Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 00:45

 

 

 

 

 

Posted in RwandaNews

 

Catherine Samba-Panza, le 20 janvier 2014 à Bangui. © AFP/eric Feferberg

 

La nouvelle présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba Panza, doit être investie jeudi en présence du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. Date à laquelle elle devrait avoir trouvé son futur Premier ministre.

 

L’investiture de la nouvelle présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba Panza, aura lieu jeudi 23 janvier après-midi. Selon nos informations, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, fera le déplacement. Il l’a lui-même confirmé lors d’une intervention à l’Assemblée nationale. Initialement prévue mercredi, la cérémonie a été reportée d’une journée pour permettre sa venue.

 

Catherine Samba Panza devrait nommer son Premier ministre « d’ici deux ou trois jours », « mercredi ou jeudi », a-t-elle annoncé, mardi dans un entretien à RFI.

 

Pour s’atteler – une fois qu’elle aura prêté serment devant la Cour constitutionnelle provisoire – à la pacification et au redressement d’un pays dévasté, Catherine Samba Panza veut « un gouvernement de technocrates, avec une forte probité morale ».

 

La nouvelle présidente, chrétienne, juge la question religieuse secondaire pour choisir des hommes et des femmes compétents. « Je n’ai aucune animosité, je cherche des compétences, je veux un gouvernement de technocrates, avec une forte probité morale. Si j’ai un Premier ministre qui répond à ces critères et qui a une religion musulmane, je ne vois pas pourquoi je ne le nommerais pas », a-t-elle expliqué mardi 21 janvier.

 

Sur la durée de la transition, Mme Samba-Panza juge que « le calendrier initialement prévu de février 2015 est tenable ». Mais, selon elle, « toute précipitation pourrait être préjudiciable en raison (des risques) de contestation des résultats » des élections, a-t-elle prévenu, alors que la France souhaite officiellement des élections avant la fin 2014 »

 

Que ce soit par la population ou par la classe politique, l’élection de Catherine Samba Panza a été bien accueilli, tout comme son appel « vibrant » à déposer les armes lancé aux miliciens chrétiens anti-balaka et aux combattants musulmans ex-Séléka.

 

Un représentant de la mouvance anti-balaka, Lévi Yakété, a ainsi tenu à « réitérer l’appel au cessez-le-feu à nos combattants et qui est suivi jusqu’à présent ». « Nous avions un objectif à atteindre qui était le départ » de l’ex-président de transition Michel Djototida, a-t-il ajouté. « Maintenant nous attendons le cantonnement de nos combattants, pour un retour véritable à la paix ».

 

À Bangui, toujours placée sous couvre-feu de 18h00 (17h00 GMT) à 06h00 (05h00 GMT) et sillonnée par les soldats français de l’opération Sangaris et ceux, africains, de la Misca, la nuit a été « particulièrement calme » malgré des actes très isolés de pillages de boutiques par des groupes de jeunes hommes, selon des habitants.

 

Attentisme

 

Mardi, l’attentisme dominait encore. Chacun attendait des actes, d’abord un désarmement et une neutralisation des hommes en armes et des pillards.

 

C’est le cas au camp de déplacés de l’aéroport de la capitale, où s’entassent depuis des semaines environ 100 000 personnes. « Moi, je ne bouge pas », dit une déplacée, Nathalie Kossimou : « je n’ai plus rien, ma maison a été pillée, j’ai peur, et tant que les Séléka ne sont pas désarmés, je reste ici ».

 

Elle a écouté lundi le premier discours de Mme Samba Panza. « Elle a bien parlé, c’est vrai. Mais cette dame, on ne la connaît pas vraiment, on attend de voir ce qu’elle va faire pendant ses premiers mois », ajoute Nathalie Kossimou, résumant le discours ambiant.

Centrafrique : Son Exc. Catherine Samba Panza, nouvelle présidente

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com