Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 22:40

 

 

 

 

 

Madame la Présidente,

 

 

Lors du scrutin organisé en son sein par le Conseil National de la Transition en date du 20 Janvier 2014, en vue d'élire un Chef d’État de la transition, les membres de cette institution ont porté leur choix sur votre personne, à l'issue d'un vote sans contestations. Ce vote, tout ce qu'il y de plus démocratique vu la façon avec laquelle il a été organisé, vous donne la légitimité nécessaire pour mettre en place une autre pratique politique.

 

La date du 20 Janvier doit vous rappeler une commémoration célèbre aux États-Unis d'Amérique, celle de l'anniversaire de Martin LUTHER KING, un homme dont l'histoire va bien loin au-delà des frontières de son pays.

 

Le Centrafrique est un pays dont l'histoire a assez souvent flirté avec certains événements de renommée mondiale. Nul besoin de les rappeler ici. Martin LUTHER KING doit sa renommée au combat qu'il a mené pendant une grande partie de sa vie pour défendre les idéaux qui lui étaient chers. Parmi ces valeurs était inscrit en lettres d'or le combat pour la justice sociale et la paix.

 

En vous élevant comme porte-flambeau du drapeau centrafricain, le Conseil National de Transition vous a en quelque sorte remis, entre les mains, le livre de l'aventure incendiaire de la SELEKA, pour que vous tourniez la dernière page de ce récit luciférien, afin d'éteindre à jamais l'incendie qui était l'âme même de cet ouvrage.

 

Le peuple centrafricain compte sur votre détermination et votre savoir-faire pour réussir votre mission.

 

Nous ne pouvons nous ériger en donneur de leçons ni en conseiller de quelque nature que ce soit, mais comme le pays et son peuple ont traversé et traversent encore une période très difficile, la pierre que nous pouvons apporter pour tenter de vous soulager la tâche, si elle peut avoir son effet, ne peut être que salutaire.

 

Gouverner, c'est prévoir. Tout comme gouverner, c'est choisir.

 

Demain, après votre prestation de serment, vous allez officialiser le nom de celui qui sera amené à conduire, en tant que Premier Ministre, la politique que vous souhaitez mettre en place.

 

Tout ce que nous demandons, c'est que le profil de ce Premier Ministre, sa biographie et son parcours universitaire et professionnel soient rendus publics, tout comme le seront ceux des ministres qui composeront le futur gouvernement.

 

Cette démarche aura l'avantage d'éviter les suspicions nées de certaines accointances, de certaines rumeurs et parfois même de certaines créations de l'esprit, qui plomberont tout de suite l'action gouvernementale dans son ensemble et nous replongeront dans les méandres des gouvernances antérieures.

 

Au moment où les centrafricains doutent beaucoup de leurs hommes politiques, cette procédure permettra de déceler facilement les défaillances dans les départements, afin de prendre de manière rapide, judicieuse et équitable les décisions qui s'imposent.

 

En vous souhaitant toute la réussite dont vous avez besoin et dont le pays a le plus besoin, nous sollicitons la bienveillance de DIEU pour vous accompagner dans cette très grande et oh combien lourde mission.

 

Adolphe PAKOUA

CENTRAFRIQUE : LETTRE OUVERTE AU CHEF D'ETAT DE LA TRANSITION par Adolphe Pakoua

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com