Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 17:50

 

 

 

 

 

18/01/2014 à 14:42 (AFP)

 

Pour le ministre de la Défense, la France a "besoin maintenant de soutien de l'Union européenne" en Centrafrique, "surtout pour préparer l'avenir" du pays.

 

"La France n'est pas seule" en Centrafrique. "Nous sommes avec plus de 5.000 soldats africains", a déclaré, ce samedi 18 janvier, Jean-Yves Le Drian sur "France 3". Plus de 1.600 soldats français sont déployés depuis plus d'un mois en Centrafrique, dans le cadre d'un mandat de l'ONU, pour tenter de stabiliser le pays, en proie à des violences meurtrières.

 

"Nous avons besoin maintenant de soutien de l'Union européenne. Je crois qu'elle va être au rendez-vous", a dit le ministre. Jean-Yves Le Drian s'exprimait quarante-huit heures avant une réunion à Bruxelles des ministres des Affaires étrangères de l'UE. Leur feu vert est attendu pour l'envoi d'environ 500 soldats européens en Centrafrique avec pour mission de sécuriser l'aéroport de Bangui et de soutenir les forces française et africaine.

 

"Surtout pour préparer l'avenir", a précisé Jean-Yves Le Drian. "Parce que l'avenir, pour la République centrafricaine, c'est d'avoir une armée régulière, structurée, organisée, qui dépende d'un pouvoir politique réel. Et l'Europe peut aider à cela", a-t-il dit.

 

Le ministre a souligné qu'il attendait du futur président de transition qui doit être élu lundi par le Conseil national de transition, "de la stabilisation" et qu'il soit "un référent politique".

 

Jean-Yves Le Drian souhaite qu'il soit "l'interlocuteur des forces françaises et aussi de la force africaine, pour mener à bien les orientations prises par le Conseil de sécurité des Nations Unies, c'est à dire: désarmement, aide humanitaire, processus politique. Il faut mener les trois en même temps", a-t-il assuré.

Centrafrique : "l'UE va être au rendez-vous", selon Jean-Yves Le Drian

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com