Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 20:04

 

 

 

 


BANGUI AFP / 25 janvier 2014 17h56 - Au lendemain de sa prise de fonction officielle, la présidente de transition centrafricaine Catherine Samba Panza a nommé samedi André Nzapayeké au poste de Premier ministre, a annoncé la radio nationale.

Peu connu du grand public, M. Nzapayeké, de confession chrétienne, aura la lourde tâche de former un nouveau gouvernement chargé de ramener la paix dans un pays plongé dans le chaos.


Ancien secrétaire général de la Banque africaine de développement (BAD), entre 2010 et 2012, M. Nzapayeké est vice-président de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC).


Sa nomination intervient dans un contexte particulièrement difficile, alors que la capitale centrafricaine connaît depuis deux jours un regain de pillages et de violences entre chrétiens et musulmans.


Au-delà des aspects sécuritaires, la priorité du gouvernement sera de remettre en route une machine administrative à l'arrêt. A cause des violences, la rentrée scolaire, prévue en octobre, n'a jamais eu lieu, et les activités économiques peinent à reprendre dans la capitale.


En province, de vastes zones sont toujours sous la coupe de chefs de guerre qui tiennent à leur merci une population confrontée à une crise humanitaire sans précédent, dans un pays parmi les plus pauvres du continent malgré son potentiel agricole et minier.



(©) 

 

André Nzapayeké nommé premier ministre en Centrafrique

 

Au lendemain de sa prise de fonction officielle, la présidente centrafricaine, Catherine Samba-Panza, a nommé André Nzapayeké au poste de premier ministre, a annoncé samedi 25 janvier la radio nationale. M. Nzapayeké, 62 ans, était depuis novembre 2012 vice-président de la Banque de développement des Etats d'Afrique centrale (BDEAC). Il avait auparavant travaillé au sein de la Banque africaine de développement (BAD). Il doit désormais former un nouveau gouvernement.

 

Lundi, la maire de Bangui, Catherine Samba-Panza, s'est imposée comme le nouveau chef d'Etat de transition à l'issue de deux tours de scrutin contre son principal challenger, Désiré Kolingba, le fils d'un ancien président centrafricain. Elle est devenue la première femme présidente de Centrafrique, et d'Afrique francophone. 

 

Ce scrutin décisif pour l'avenir de la Centrafrique (RCA) a été organisé au pas de charge après la démission, le 10 janvier, du président de transition centrafricain Michel Djotodia, et de son premier ministre, Nicolas Tiangaye. Alors que le pays plonge chaque jour dans les violences intercommunautaires et le chaos, les nouvelles autorités ont pour mission d'organiser des élections d'ici un an, mais surtout de tenter de recoudre une nation en lambeaux.

 

A Bangui, la situation est encore extrêmement tendue. Affrontements à l'arme à feu, assassinats vengeurs à l'arme blanche... Les incidents mortels se multiplient dans la capitale, principalement aux frontières entre les secteurs chrétiens et musulmans ou autour des camps militaires où sont casernés les centaines de combattants de la Séléka qui ne sont pas remontés vers le nord du pays ou ne se sont pas dispersés en civils dans les quartiers. 

 

 

RCA : Catherine Panza nomme André Nzapayéké Premier ministre 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-01-25 17:01:15  André Nzapayéké, 62 ans, a été nommé Premier ministre de la République centrafricaine par la Présidente Catherine Samba Panza, a annoncé samedi après-midi la radio nationale.


Pressenti chef du futur Gouvernement en même temps que deux autres personnalités, Crépin Mboli Goumba, et Karim Meckassoua, le nouveau Premier ministre de la Centrafrique travaillait depuis novembre 2012 à la Banque des Etas de l'Afrique Centrale (BDEAC) comme vice-président. Il était auparavant à la Banque africaine de développement (BAD).


André Nzapayéké a maintenant la lourde charge de former, dans les 48 heures qui suivent son gouvernement lequel selon la Présidente, sera ‘'resserré et composé des 18 technocrates'', choisis dans une parfaite parité homme-femme.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=506578#sthash.B7MZovXX.dpuf

Centrafrique : André Nzapayeké nommé Premier ministre

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com