Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 18:17

 

 

 

 

Francis Macaire YABENDJI-YOGA

Journaliste-Graphiste

Pointe-Noire

Tél. : 242 05 605 57 73

Courriel : iabnj@yahoo.fr

 

Pointe-Noire, le 23 décembre 2013

 

A

Monsieur le Procureur de la République

Bangui – République Centrafricaine

 

 

Objet : Dépôt de plainte contre Abacar Sabone pour trahison nationale, atteinte à la diplomatie internationale et intention criminelle

 


Monsieur le Procureur de la République, 

 

En ma qualité de citoyen centrafricain, j’ai l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivant :

 

Le dimanche 22 décembre au matin, de nouveaux échanges de tirs d’armes avaient éclaté, entre les forces étrangères, françaises et africaines, et d'ex-rebelles de la Seleka, à Bangui. Ces coups de feu avaient été suivis par des manifestations hostiles aux opérations de désarmement menées par les forces françaises et la Misca (Mission internationale de soutien à la Centrafrique), dans un quartier tout proche de l'aéroport, le quartier Yangato. En début de soirée, plusieurs milliers de musulmans s’étaient réunis pour manifester contre l'opération française.

 

Les manifestants musulmans s’étaient rassemblés dans le centre-ville et avaient ensuite marché pacifiquement sur une grande avenue vers le quartier musulman PK5. « Non à la France », « Hollande criminel ! », scandaient notamment les protestataires, qui entendaient dénoncer « la partialité » des militaires français déployés en Centrafrique.

 

Une conférence de presse avait été aussi donnée en marge de cette manifestation animée par Monsieur Abacar Sabone, ci-devant ancien chef de faction de la Seleka, chargé de de missions à la Présidence de la République Centrafricaine. Au cours de cet événement médiatique, des déclarations de chocs étaient tenus par l’officiel dans lesquelles on pouvait entendre l’accusation selon lesquelles les soldats français avaient exécuté trois musulmans, et armé des chrétiens. Abacar sabone avait déclaré que non seulement la France est partisane de l’exécution de la population musulmane, mais ne fait donc pas son travail, d'où la menace, je cite « Dans un délai d’une semaine, nous allons prendre la décision que tous les Nordistes, musulmans, rentrent dans le Nord et [allons] demander la scission de la République en deux : Nord et Sud. »  Si la cohésion nationale n'est pas revenue. Une déclaration relayée sur la Radio France internationale le soir même du show médiatique.

 

Monsieur le Procureur de la République,

 

Les déclarations d’Abacar Sabone sont ignobles, absurdes et dénuées de tout fondement qu’elles sont dangereuses à la tâche que l’Union Africaine et la France s’engagent à faire sous mandat de l’Organisation des Nations-Unies. En agissant de la manière, l’officiel  semble maintenir le carnage populaire, s’oppose à la refondation de la nation, à la reconstruction de l’Etat et à la mise en place des mécanismes d’une gouvernance démocratique, tâches que se sont données l’UA et la France réunies.

 

Je voudrais rappeler que si la République Centrafricaine est aujourd’hui comme abandonnée de Dieu et des hommes, livrée aux milices et contrebandiers,  sujet au carnage, privée d’appareils de sécurité et, n’a de facto qu’un drapeau à cinq couleurs comme instrument de pouvoir légitime, c’est à cause des Abacar Sabone et les disciples de la somalisation de la RCA.

 

En conséquence, je porte plainte contre l’ancien chef de guerre pour trahison à la nation, atteinte à la diplomatie internationale et intention criminelle contre une communauté. Monsieur Abacar Sabone doit venir devant votre juridiction expliquer au peuple centrafricain sur la partialité de la France, l’exécution des trois musulmans et sa menace de scinder la République Centrafricaine en deux : Nord et Sud.

 

Vous remerciant de bien vouloir m’informer des suites que vous donnerez à cette affaire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur de la République, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Francis Macaire YABENDJI-YOGA

Un compatriote porte plainte contre  Abakar Sabone pour  trahison nationale,  atteinte à la diplomatie  internationale et intention  criminelle

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com