Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 11:09

 

 

 

 

 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/centrafrique-pourquoi-la-france-intervient_1305326.html#Vo8OrORUxlokC4TK.99

 

REUTERS/Emmanuel Braun Par LEXPRESS.fr, publié le 05/12/2013 à  16:35, mis à jour à  17:07

 

L'ONU a donné son accord pour l'intervention militaire française en Centrafrique. Les 1200 soldats viendront en soutien aux unités africaines sur place pour stabiliser la situation.

 

Le Conseil de sécurité a voté ce jeudi une résolution de la France pour une intervention en Centrafrique. Avant même le feu vert de l'ONU, des militaires français se sont déployés dans la capitale, Bangui. 

 

Quelle situation en Centrafrique?

 

Depuis la chute du président Bozizé -lui-même arrivé au sommet après un coup d'Etat- le 24 mars dernier, Michel Djotodja s'est autoproclamé président de la République centrafricaine. 

 

Le premier président musulman d'un pays aux trois quarts chrétien est issu de la Séléka, une nébuleuse rebelle désormais officiellement dissoute. Depuis mars, la Centrafrique est entrée dans une spirale de chaos: des combattants de l'ex-Séléka persécutent la population. En face, des milices d'auto-défense, appelées "anti-balaka" (antimachettes), parfois menées par des nostalgiques du régime Bozizé, se sont constituées et se vengent sur la minorité musulmane. 


La Centrafrique est depuis quelques mois terre de villages incendiés, de viols, de recrutements d'enfants-soldats, d'exécutions sommaires, de pillages ou d'agressions crapuleuses. On y compte près de 400 000 personnes déplacées, et un million sont menacées de famine.

 

Au fil des mois, le conflit prend une tournure confessionnelle, un risque soulevé par le Secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon dans un rapport fin novembre. Au quai d'Orsay, une source confiait à L'Express: "On a atteint le stade où les tueurs s'en prennent aux civils pour ce qu'ils sont. La Seleka bute des chrétiens parce qu'ils sont chrétiens. Et les milices butent du musulman parce que musulman." 

 

Quelle intervention?

 

La résolution autorise les forces françaises à "prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca dans l'exercice de son mandat". La France, qui avait déjà plus de 400 soldats à Bangui pour sécuriser l'aéroport, fait gonfler son contingent à 1200 soldats. Le ministre de l'Intérieur, Laurent Fabius a précisé fin novembre qu'il s'agira d'une mission de soutien de la force Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) déjà déployée et non d'entrer "en premier", comme au Mali.  

 

Lu pour vous : Centrafrique: pourquoi la France intervient

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com