Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 23:06

 

 

 

 

 

http://www.fait-religieux.com  La rédaction | le 12.12.2013 à 10:48

 

Mercredi 11 décembre, des dignitaires religieux chrétiens et musulmans ont effectué ensemble un geste symbolique : distribuer de la nourriture à plus de 10.000 déplacés. 

Depuis mars 2013, le pays est plongé dans le chaos. Le président François Bozizé, chrétien, a été renversé par les rebelles de la Séléka, une coalition à majorité musulmane. La Séléka a ensuite porté au pouvoir Michel Djotodia, premier chef d'Etat musulman d'un pays en majorité chrétien. La République Centrafricaine compte 5 millions d'habitants, dont environ 45 % de protestants, 35 % de catholiques et 15 % de musulmans.


Jeudi 5 décembre, avant le vote de l'Organisation des Nations unies qui a autorisé une opération africaine et française, des « anti-balaka » - groupes d'autodéfense majoritairement chrétiens et favorables à l'ancien régime - avaient lancé une attaque coordonnée sur Bangui. Les ex-Séléka ont repris le contrôle de la capitale en menant une chasse à l'homme. Environ 400 personnes ont péri dans ces affrontements, portant à plus de 500 victimes le bilan des affrontement à caractère confessionnel dans le pays.


Aussi, les dignitaire religieux ont voulu mener une action de réconciliation : « Nous sommes ici parce que nous sommes avant tout des frères », a déclaré l'imam Oumar Kobine Layama, président de la communauté islamique de Centrafrique (à gauche sur la photo). Les personnes venues chercher des vivres sont restées méfiantes : de nombreuses personnes ont refusé de prendre la nourriture en présence de l'imam. Un chrétien a ainsi déclaré : « Depuis que nous sommes ici, les musulmans ne nous ont rien donné. On ne sait pas ce qu'ils ont mis à l'intérieur, c'est peut-être empoisonné. »


Lundi 9 décembre, l'armée française a déployé 1.600 soldats en Centrafrique. Les Hommes ont pour mission de désarmer les deux camps et d'éviter les représailles entre chrétiens et musulmans.



Sources : Reuters, AFP.

Les religieux tentent de réconcilier les Centrafricains

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com