Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 00:30

 

 

 

 

 

 

Par Les Echos | 10/12 | 07:05 | mis à jour le 11/12 à 00:14

 

François Hollande s’est recueilli mardi soir devant les cercueils des deux soldats français tués dans un accrochage. Il justifie une mission « dangereuse » mais « nécessaire » pour éviter « un carnage».

 

19h15 - Arrivée de François Hollande à Bangui

 

L'avion du président de la République a atterri à l’aéroport M’Poko de Bangui placée sous couvre-feu. Accompagné notamment du chef de la diplomatie française Laurent Fabius et de Christiane Taubira, la garde des Sceaux, François Hollande est arrivé à l'aéroport de Bangui, où se trouve la base des forces françaises, en provenance d'Afrique du Sud où il avait assisté à la cérémonie d'hommage à l'ancien président sud-africain Nelson Mandela.

 

21h46 - Pour Hollande « il était temps d’agir »

 

Alors que la ville était survolée en permanence par des avions et des hélicoptères de combat, François Hollande a déclaré devant les troupes françaises qu’ « il était temps d’agir (...) Ici même à Bangui près de 400 personnes ont été tuées. Il n’était plus le temps de tergiverser ». « La France, ici en Centrafrique, ne recherche aucun intérêt pour elle-même (...) La France vient défendre la dignité humaine », a ajouté le président français. Les soldats français ont pour mission de « rétablir la sécurité, protéger les populations et garantir l’accès de l’aide humanitaire » en République centrafricaine a-t-il ajouté. La mission de la France "est dangereuse", "mais elle est nécessaire si on veut éviter qu'il se produise ici un carnage", a-t-il également dit peu après son arrivée. Le pays est livré au chaos et à une spirale infernale de violences inter-religieuses depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par une coalition hétéroclite de groupes rebelles à dominante musulmane.

 

23h13 - François Hollande a quitté Bangui

 

Le président français François Hollande a quitté mardi en fin de soirée Bangui après une visite de quatre heures dans la capitale centrafricaine où il a rendu hommage aux deux soldats français tués la veille et rencontré les autorités de transition du pays. L’avion présidentiel a décollé vers 23H00 (22H00 GMT) de l’aéroport de Bangui où est basé l’essentiel du dispositif de l’opération française Sangaris, 1.600 hommes au total.

Hollande à Bangui rend hommage aux soldats français
Hollande à Bangui rend hommage aux soldats français
Hollande à Bangui rend hommage aux soldats français

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com