Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 21:33

 

 

 

 

 

Par Raphaël Bosse-Platière | Publié le 06/12/2013 à 08h58 | L'invité de RTL

 

INVITÉ RTL - D'après Nicolas Tiangaye, le Premier ministre centrafricain, les forces militaires déployées dans le pays doivent se concentrer sur la neutralisation de "seigneurs de guerre".

 

"La nature des défis à relever est extrêmement importante" en Centrafrique, a déclaré ce vendredi Nicolas Tiangaye au micro de RTL. D'après le Premier ministre du pays, "il n'y a pas qu'une question sécuritaire, mais aussi humanitaire".

 

"Beaucoup de gens vivent dans la brousse, parce qu'ils ont subi des violences", explique Nicolas Tiangaye. Il faut qu'il y ait un accompagnement humanitaire, réclame-t-il. Et d'insister : "Les populations doivent être secourues".

 

"Identifier les seigneurs de guerre"

 

"L'armée française doit rester pour relever ces défis", sur "un délai peut-être d'une année", a estimé le Premier ministre centrafricain, car "six mois ça peut être un peu court". L'objectif premier des militaires de l'opération Sangaris sera "d'identifier les seigneurs de guerre, les neutraliser", annonce-t-il, afin de localiser "les îlots où les bandits commettent des exactions, des violences, des viols". Ensuite, "la solution politique" passera par "un cadre de transition, qui doit déboucher sur des élections pour février 2015".


La Centrafrique est en proie à de violents affrontements, notamment entre musulmans et chrétiens. "Le spectre d'une guerre religieuse plane sur le pays", craint Nicolas Tiangaye. "L'arrivée des éléments de la Seleka" a bouleversé l'équilibre d'un pays où tout le monde "vivait en bonne intelligence", déplore-t-il.

Centrafrique : Nicolas Tiangaye, le Premier ministre, craint "le spectre d'une guerre religieuse"

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com