Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 23:45

 

 

 

 

 

Centrafrique - http://www.ouest-france.fr   12h14

 

Après des semaines de violence, Bangui, la capitale centrafricaine sombre dans le chaos.

 

Familles massées autour de l'aéroport pour se placer sous la protection des soldats français, civils tchadiens qui fuient sous les menaces: Bangui, malgré l'absence de tirs dimanche, présente le visage d'une ville dévastée par des semaines de violences meurtrières.

 

Conditions sanitaires désastreuses

 

L'Unicef a recensé 55 sites de déplacés dans la capitale centrafricaine, où s'entassent - dans des conditions sanitaires désastreuses - 370 000 personnes -- hommes, femmes, enfants. Il s'agit d'habitants de la ville, qui en compte 800 000 mais aussi de Centrafricains venus de province en espérant trouver un peu de tranquillité à Bangui.

 

100 000 personnes massées autour de l'aéroport

 

Autour de l'aéroport, zone sécurisée par les soldats français de l'opération Sangaris et ceux de la force africaine (Misca), ils sont environ 100 000, selon des estimations de responsables humanitaires, vivant sous des tentes de fortune, dormant à même le sol.

 

Un millier de morts à Bangui depuis l'intervention française

 

Chrétiens pour l'immense majorité, ils sont venus se placer sous la protection des militaires français pour échapper aux exactions des ex-rebelles majoritairement musulmans de la Séléka. De leur côté, les civils musulmans, centrafricains mais surtout tchadiens, fuient la ville.

 

Ils craignent d'être victimes de représailles de milices d'autodéfense locales chrétiennes "anti-balaka" (anti-machettes) ou de foules les accusant de connivence avec les Séléka qui ont chassé le président François Bozizé du pouvoir en mars 2013. Les tueries intercommunautaires ont fait un millier de morts dans la capitale depuis le 5 décembre, date du début de l'intervention française.

Centrafrique : Bangui, capitale dévastée

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com