Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 12:30

 

 

 

 

 

·         http://237online.com  Jeudi, 21 novembre 2013 13:53

 

Une alliance des forces françaises et africaines attendue pour combattre les différents groupes rebelles aux frontières entre le Cameroun et la Centrafrique. Objectif: sécuriser Bangui de manière «définitive»

 

Reçu par le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, l'ex-président de la transition en Guinée, le Général Sekouba Konaté a été peu disert face à la presse conviée à cette rencontre. Pourtant, la rencontre du 19 novembre 2013 entre le collaborateur de Paul Biya et le haut représentant de l'Union africaine (Ua) est d'un enjeu déterminant tant pour le Cameroun que la sous-région et la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Cemac).


Trois semaines après l'installation par le ministre délégué à la présidence de la République, chargé de la défense, Edgar Alain Mebe Ngo'o, du commandant du 11 ème bataillon d'intervention motorisé de Bertoua, du com¬mandant du 8e secteur militaire terrestre et du commandant de la nouvelle base aérienne 102, «un groupe d'assaillants non identifiés selon les termes du ministre délégué à la présidence de la République chargé de la défense, a attaqué la localité de Gbiti dans le département de la Kadéï. Une attaque ayant fait cinq morts et de nombreux blessés. Des raisons, indiquent des sources militaires pour le gouvernement militaire de recourir à l'appui logistique, technique et humain des forces de l'Union africaine. Des forces qui devraient prendre position le long de la frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine.

Dans l'attente, de la mise en place effective de ces forces qui, selon des sources concordantes devraient opérer en synergie avec les forces de défense camerounaise, c'est un déploiement de forces spéciales françaises qui devrait prendre position à la frontière entre le Cameroun et la Rca dans les semaines à venir. Agissant dans le cadre de la mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), les troupes qui devraient être dirigées par un colonel français, comme l’indiquent nos sources, «vont partir du Cameroun pour éradiquer la rébellion qui sévit à Bangui et dans de nombreuses région du pays».


Officiellement estimée à 4 mille hommes, la coordination des forces à déployer en Centrafrique pourrait bien dépasser les six mille soldats. Nos sources indiquent à cet effet, l'intégration des éléments du Bataillon d'intervention rapide (Bir) ainsi que ceux du Bataillon d'infanterie mobile (Bim) dont les positions et les effectifs seront revus à la hausse pour la circonstance. La mission internationale de soutien à la Centrafrique organise son assaut contre le terrorisme au Cameroun et en Centrafrique au moment où pas moins de trois groupes armés. (Séléka, rébellion d'Abdoulaye Miskine et éléments des forces armées centrafricaines en déroute, Ndlr) agisssent simultanément au Cameroun et en Rca.

Lu pour vous : RCA - Insécurité à la frontière Centrafricaine: Des soldats français pour enrayer la menace terroriste au Cameroun

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com