Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 01:41

 

 

 

 

RASSEMBLEMENT DEMOCRATIQUE CENTRAFRICAIN

Fraternité - Travail – Progrès

 

 

Fédération France – Europe

 

 

 

Pendant une certaine période, la capitale Centrafricaine Bangui et ses environs proches ont semblé connaitre une accalmie relative en dépit de quelques troubles sporadiques. Un certain calme s’instaurait.

 

Mais voilà qu’une recrudescence insupportable de violence éclate à nouveau dans le pays et bien plus marquée dans la capitale. On assiste à des actes de pillage, de braquages, de séquestrations, des violences et voies de faits sur des paisibles et innocents citoyens et notamment des assassinats odieux ; tout cela en toute impunité.

 

Le dernier acte ignoble et intolérable est illustré par l’assassinat, le samedi 16 Novembre 2013, d’un haut fonctionnaire de l’état, le directeur général des services judiciaires, le magistrat Modeste Martineau Bria et deux compatriotes qui l’accompagnaient.

 

Ce drame plonge les centrafricains dans un univers de « FAR WEST ». Ici, le rapport de force n’est pas en faveur de la population innocente et sans défense, livrée à son triste sort.

 

Les forces de défense et de sécurité centrafricaines privées de moyens de travail ne sont d’aucun secours.

 

Le RDC (Rassemblement Démocratique Centrafricain), parti du Rassemblement, de l’Unité et de Paix qui a donné sa caution au Gouvernement de transition pour une bonne marche vers la démocratie apaisée et durable s’inquiète et s’interroge sur l’allure quasi apocalyptique que prend notre pays la CENTRAFRIQUE actuellement.

 

Le Bureau Fédérale France-Europe-Amérique (BFFEA) du RDC tout en adressant ses condoléances aux familles des compatriotes éplorés :

 

- condamne avec fermeté les crimes, les affres et les violations des droits de l’Homme (humain) banalisé en RCA.

 

- exige des autorités centrafricaines que les coupables soient arrêtés et traduits en justice.

- demande impérativement la restauration de l’Etat de droit, le rétablissement de la sécurité par le retour des Forces conventionnelles de défense et de sécurité équipées et reparties sur l’ensemble du territoire national.

 

- attire l’attention de la communauté internationale sur le risque d’implosion qui menace la société centrafricaine dans son ensemble.

 

- exhorte l’ONU, l’UE, l’UA, la CEEAC, la CEMAC, la France, les USA à tout faire pour la mise en place rapide de la MISCA afin de mettre fin au danger qui menace la RCA.

 

Fait à Paris, le 26 novembre 2013

 

Pour la Fédération

 

Pr. Raymond Max SIOPATHIS

DECLARATION DU RASSEMBLEMENT DEMOCRATIQUE CENTRAFRICAIN (RDC) France Europe

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com