Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 09:36

 

 

 

 

http://www.bbc.co.uk/  11 novembre, 2013 - 03:37 GMT

 

Une quarantaine de pays et d'organisations non gouvernementales viennent de boucler une importante réunion sur la situation en Centrafrique.

 

La rencontre a été présidée par le chef de l'Etat Congolais Denis Sassou Nguesso en présence des trois hauts responsables qui gouvernent actuellement la république centrafricaine.

 

Plusieurs importantes décisions ont été prises notamment sur la sécurité et l'organisation des prochaines échéances électorales.

 

Il a été question de l'organisation des élections présidentielles et législatives avant février 2015, du déploiement des forces africaines et onusiennes, du désarmement des ex-rebelles d'ici janvier 2014 et de l' appui financier que devra apporter, à la RCA, la communauté internationale.

 

Le président Sassou Nguesso médiateur dans la crise et initiateur du groupe international de contact, qui a rappelé que la transition a officiellement commencé le 18 août dernier pour prendre fin en février 2015 avec l'organisation des élections ,a demandé aux autorités centrafricaines de respecter leurs engagements.

 

Le chef de la transition Michel Djotodia pour sa part, a plaidé pour un appui financier concret de la communauté internationale afin d'éviter à son pays de sombrer dans le chaos.

 

Il a également promis de respecter la feuille de route soumise par le groupe international de contact .

 

Plusieurs voix ont également demandé aux bailleurs de fonds d'intervenir urgemment dans ce pays, afin de lui éviter une catastrophe humanitaire de grande ampleur.

 

 

Michel Djotodia Am Nondroko croit que la troisième réunion du Groupe International de Contact sur la RCA à Bangui est un tournant décisif

 

Bangui, 10 Nov. (ACAP) - Le Chef de l’Etat de la Transition centrafricaine, Michel Djotodia Am Nondroko, a estimé que la tenue à Bangui de la troisième réunion du Groupe International de Contact sur la République Centrafricaine est un tournant décisif dans l’engagement de la communauté internationale à soutenir ce pays dans ses efforts de restauration de la sécurité, de la paix et de la stabilité, en présence du Président congolais Denis Sassou Nguesso, Médiateur dans la crise centrafricaine, vendredi 8 novembre 2013, à Bangui.

 

La troisième réunion du Groupe International de Contact, dont le principe avait été acquis à Addis-Abeba en Ethiopie le 8 juillet dernier, vise à mobiliser des réponses appropriées de la communauté internationale à la crise centrafricaine et surtout contribuer à mettre fin à la souffrance de la population. 

  
La souffrance des populations se traduit par la détérioration rapide de la situation sécuritaire, humanitaire et l’Etat de droit en Centrafrique, en particulier dans l’arrière -pays. Les éléments de l’ex-Séléka sont toujours mis en cause dans l’action de terroriser la population, les pillages, les graves violations des droits de l’homme généralisées, les arrestations et détentions arbitraires, les violences sexuelles contre les femmes et les enfants, les actes des tortures, les assassinats ciblés et le recrutement d’enfants soldats, les répressions à connotation religieuses. 

  
D’après M. David Brown, Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Centrafrique, son pays, quand bien même a suspendu ses programmes d’aide à la République Centrafricaine, à cause de l’arrivée non démocratique au pouvoir de la Séléka, a maintenu le programme de lutte contre l’Armée de Libération du Seigneur (LRA) et la protection des civils. 


 Toujours selon lui, l’Union européenne a annoncé une contribution de 57 millions d’euros, la France 40. 

  
Seulement, à l’inverse de la bonne volonté des partenaires de la République Centrafricaine, l’Ambassadeur David Brown a fait remarquer que l’incorporation de quelque 3500 ex-Séléka dans l’armée et 1500 autres dans la gendarmerie et la police relève d’un plan boudé par la communauté internationale. 

  
Cela serait de nature à grever la masse salariale alors que les finances sont sous perfusion, soutenues par la deuxième tranche d’un prêt généreux de 25 milliards de francs CFA provenant du Congo. 

  
Les priorités perçues par M. Brown sont les besoins urgents de développement, axés sur l’éducation, la santé, les infrastructures routières vers les zones rurales, pour permettre aux populations rurales d’écouler leurs produits et améliorer la qualité de leurs conditions de vie. 

  
Il a rappelé le paragraphe 17 de la de la Résolution 2121 du Conseil de sécurité des Nations Unies a souligné la nécessité de disposer des forces de sécurité de la République centrafricaine professionnelles, équilibrées et représentatives alors que les éléments de la Séléka sont majoritairement analphabètes. 

  
C’est dire que s’il y a eu de la bonne volonté, cependant, quelques zones d’ombres subsistent et peuvent servir de pierre d’achoppement quant à la bonne volonté des partenaires au développement dans le cadre du Groupe International de Contact. 
  
Les pays intervenant dans le cadre du Groupe Internationale de Contact sur la République Centrafricaine sont : l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, le Burundi, le Cameroun, le Canada, la Chine, le Congo, les Etats-Unis d’Amérique, l’Ethiopie, la France, le Gabon, la Guinée Equatoriale, l’Inde, le Japon, le Luxembourg, la Libye, le Nigeria, l’Ouganda, la RD. Congo, le Royaume-Uni, la Russie, le Rwanda, le Soudan, le Soudan du Sud, le Tchad, le Togo, la Turquie et de nombreuses organisation non gouvernementales telles que, les grands lacs, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’UAEU, le Fonds Monétaire Internationale, la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Union Européenne, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et la Commission de l’Union Africaine. 

Bangui : fin de la réunion du G.I.C

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com