Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 18:17

 

 

 

 

 

Quand je méditais la Parole de Dieu ce matin, l’Esprit de Dieu me poussait à revoir mon agenda auquel j’écrivais mes prophéties et visions, j’ai aperçu une vision que j’ai reçue en année 2002 pendant les quarante jours de prière concernant notre pays la République Centrafricaine. Voici la vision :

 

Je voyais la chaleur qui dégageait de la terre Centrafricaine et montait vers le ciel, cette chaleur englobait tout l’espace du territoire Centrafricain, et même pas une présence humaine.

 

Et le Seigneur me dit ainsi : J’ai fait le tour de cette chaleur afin de trouver quelqu’un qui peut se mettre à la brèche pour dire me voici Seigneur, mais personne !

 

Chers Compatriotes, la délivrance de la R.C.A ne viendra de nulle part, mais de Dieu.

 

Chaque nation a une destinée, et Dieu a donné des limites géographiques à chaque nation, Il l’oint afin d’entrée dans sa destinée (Actes 7 : 26) ce projet de Dieu pour les nations n’est pas un projet de malheur mais c’est un projet de paix et de bonheur (Jérémie 29:11). Par contre, nous avons empêché notre nation a entré dans sa destinée. C’est n’est pas seulement Seleka et Président BOZIZE qui ont conduit la Centrafrique dans ce chaos actuel, car nous ne sommes pas encore libérer de nos vieux démons du passé. La situation actuelle est le résultat de tout ce qui s’est passé depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, je ne sais pas la condition dans laquelle le Président-fondateur Barthelemy BOGANDA a trouvé la mort. Nos misères augmentent, par ce que nos iniquités se multiplient ; nous devenons tous les jours plus malheureux, par ce que nous devenons tous les jours plus coupables.

 

                Notre nation était fondée sur les cinq verbes : Nourrir, Loger, Vêtir, Soigner et Instruire.

 

Quand vous voyez la multitude de coups d’état, mutineries, les sans-abris, défaut de paiement de salaire, et les épidémies de toutes sortes, etc. C’est par ce que ses cinq verbes ne sont pas respectés. On enseigne plus l’Unité, ni la Dignité et ni le Travail, mais plutôt la division et du népotisme. Imaginez-vous quelqu’un qui n’est pas fidèle dans la moindre chose et comment peut-on lui confier une grande responsabilité. Comment un irresponsable peut bien prendre le soin des choses de l’état ?  Voilà la cause de toutes ses malédictions.

               

Chers Compatriotes, notre nation a une destinée Missionnaire et Hospitalière. Pour permettre à notre nation d’entrée dans sa destinée selon le plan de Dieu, nous devons renoncer à nos mauvaises. Voici quelques ingrédients qui nous permettent d’attirer la faveur de Dieu sur notre nation :

  1. Demandons pardon à Dieu pour nos péchés (haine, jalousie, vengeance, adultère, etc.) puis renonçons à tout cela. La main de Dieu n’est pas courte pour nous sauver, mais se sont nos péchés qui l’empêchent. Le pardon est le centre de notre relation avec Dieu, faisons-le de même aux gens qui nous offenser.
  2. Humilions-nous dans le jeûne et la prière,

 

L’humilité nous permet de reconnaître la valeur de l’autre et accepter sa complémentarité. L’unité de Dieu, Jésus-Christ et le Saint-Esprit rendent Dieu Tout-Puissant, et si nous agissons de même, notre nation ne tombera plus sous le joug de l’ennemi. Quand t’on est divisé, nous donnons l’accès à l’ennemi de nous siéger. 

 

                En conclusion, renonçons à nos crimes, déplorons nos iniquités, humilions-nous sous la main de Dieu, et baissons la main qui nous frappe : alors le ciel irrité s’apaisera, les nuages sombres qui nous annonçaient les foudres et les éclairs pour nous perdre, se résoudront en une douce rosée pour nous sanctifier. Si nous agissons ainsi, Dieu guérira notre pays, et désormais, ses yeux seront ouverts et ses oreilles attentives à la prière faite à l’égard de notre pays.

 

                Que Dieu bénisse la Centrafrique !

 

                Prophète Thierry KEMBA.

Une Nation, une Destinée.  Par Prophète Thierry KEMBA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com