Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 11:36

 

 

 

 

PARIS Samedi 19 octobre 2013 | 02:02 UTC (Xinhua) - La résolution de la crise en République centrafricaine est une priorité pour la France, a souligné vendredi le ministère français des Affaires étrangères

 

Lors de son déplacement à Bangui, capitale centrafricaine, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius a évoqué l'augmentation progressive du nombre de soldats français et a rappelé la priorité à accorder au processus politique et l'urgence de respecter la feuille de route, avec pour objectif des élections en janvier 2015, a rappelé le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal.

 

"La résolution de cette crise est une priorité pour la France. Dès le mois d'août, nous avons souhaité qu'un débat se tienne au Conseil de sécurité - et il a pu se tenir. Nous avons souhaité qu'une première résolution soit adoptée pour que les Nations unies prennent toutes leurs responsabilités - et elle a été adoptée. D'autres résolutions vont suivre. Nous attendons le rapport, fin octobre, du Secrétaire général des Nations unies", a déclaré le porte-parole.

 

 "Dans cette perspective, nous soutenons les initiatives africaines, de l'Union africaine et de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale, qui a pris pleinement en main la gestion de cette crise, avec des troupes africaines sur place", a ajouté M. Nadal.

 

Depuis que l'ancien président centrafricain, Francois Bozizé, a fait part de sa volonté de récupérer le pouvoir en août, près de 100 personnes ont été tuées en septembre dans les combats entre les partisans de M. Bozizé et les forces loyales au président de transition Michel Djotodia.

 

Le pays d'Afrique centrale est tombé dans le chaos depuis que les rebelles de la Seleka ont pris le contrôle de la capitale, Bangui, et renversé M. Bozizé en mars. M. Djotodia, qui est monté au pouvoir à la tête de la rébellion de la Seleka, a officiellement prêté serment en tant que président du pays en août.

 

Quelque 170.000 personnes ont été forcées de fuir leur maison à cause des récents combats dans le pays, a indiqué mardi le bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

La Légion sera-t-elle déployée en Centrafrique dans le cadre d'une opération de maintien de la paix ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com