Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 00:30

 

 

 

 

 

http://www.20minutes.fr   14/10/2013 à 16h38

 

DECRYPTAGE - La Centrafrique a été au coeur des entretiens ce lundi entre François Hollande et Jacob Zuma...

 

Les crises africaines ont été au coeur des entretiens de ce lundi entre François Hollande et Jacob Zuma, en particulier celles en cours en Centrafrique, dont l'Afrique du Sud s'est retirée après avoir perdu 16 soldats. Décryptage en cinq points de la situation et des solutions avancées par François Hollande et Jacob Zuma.

 

1 -Un coup d’état le 24 mars 2013

 

Selon les agences onusiennes, le sort de 1,6 million de Centrafricains serait en péril. En cause, l’instabilité chronique d’un pays, où, depuis l’indépendance du pays, il y a cinquante-trois ans, un seul président sur six est allé au terme de son mandat. Aujourd’hui Michel Djotodia, qui a arraché par les armes le pouvoir à François Bozizé, le 24 mars 2013, a toujours les plus grandes difficultés à asseoir son autorité.

 

 2 - Instabilité et chaos

 

Le nouveau pouvoir peinant à installer son pouvoir, les miliciens pullulent. Anciens de la coalition Séléka, à l’origine du coup d’Etat et dissoute depuis, ou mercenaires étrangers, selon l’Union africaine, ces hommes en armes multiplient les exactions. La population civile est en première ligne. Plus de 270.000 personnes ont été déplacées ou se sont réfugiées dans les pays voisins. Et, à l’intérieur même du pays, les autorités de transition ont, jusqu’ici, été incapables de mettre fin aux violences.

 

3- Une force régionale sous égide des Nations unies

 

En Centrafrique, «il y a urgence», a lancé le président français confirmant que «la France y appuierait la force régionale qui sera constituée sous l'égide des Nations unies et avec l'appui de l'UA» pour intervenir dans ce pays en proie au chaos.

 

4 - Près de 1.200 hommes postés sur place

 

Dimanche à Bangui, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius avait annoncé l'envoi de troupes supplémentaires, qui devrait faire passer le nombre de soldats français d'un peu plus de 400 à 750 voire 1.200 hommes, pour venir en appui à la force panafricaine Misca, comme ce fut le cas au Mali.

 

5 - Favoriser la constitution de forces africaines régionales

 

François Hollande a rappelé que le sommet pour la paix et la sécurité en Afrique organisé les 6 et 7 décembre aurait pour objet en particulier «de favoriser la constitution de forces africaines régionales pouvant intervenir au bon moment».

 

 Armelle Le Goff

La Centrafrique au cœur des entretiens de François Hollande et Jacob Zuma
La Centrafrique au cœur des entretiens de François Hollande et Jacob Zuma

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com