Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 22:34

 

 



Centrafricaines, Centrafricains 
Chers filles et fils de la Patrie,
Aujourd'hui j'ai l'honneur, la joie et le plaisir de vous annoncer ma candidature à la magistrature suprême de l'Etat.
Oui je veux être le prochain Président de la nouvelle Centrafrique.
- Une nouvelle Centrafrique dératisée, où chaque vraie fille et vrai fils de la Patrie doivent y vivre et jouir de la vie, est encore possible.
- Une nouvelle Centrafrique, économiquement forte, tournée vers l'avenir et émergente à moyen terme pour nos enfants, est faisable et nous devons y croire.
- Le passé n'a pas d'avenir et on ne peut pas regarder l'avenir dans un rétroviseur. 
Les exactions et multiples violations des droits de l'homme que nos compatriotes subissent depuis bien longtemps et au jour d'aujourd'hui encore à cause des assoiffés du pouvoir, des coups d’état sanguinaires à répétition greffés de régimes antidémocratiques et terroristes n'ont pour avenir que le chaos l'anarchie, la déchéance et la mort. 
Notre mouvement prône la Solidarité, la Liberté, la Justice et la Paix entre les vraies filles et vrais fils de notre chère Patrie.
Il n'est pas un mouvement de contestation mais une force de proposition et un nombre bien précis de projets concrets, bien ficelés pour un développement harmonieux, rapide et durable de notre pays.
Notre vaillant et laborieux Peuple, longtemps brimé et martyrisé, doit sortir rapidement de l'extrême pauvreté et la misère dans lesquelles Il croupi depuis fort longtemps.
Le monde entier semble ignorer la tragédie de notre pays.
Il est de la responsabilité exclusive des vraies filles et vrais fils de notre chère Patrie de construire une nouvelle Centrafrique plus juste, plus équitable et où il n'y aura pas de place pour les terroristes et les fossoyeurs de la démocratie.
Nous aurons l'occasion juste après les prochaines élections, ensemble, majorité et opposition démocratique, vraies filles et vrais fils de la Patrie de nous asseoir entre nous autour d'une table sans tabou pour laver nos linges sales en famille et prendre un nouvel élan.

Nous devons tous regarder vers un avenir prometteur porteur d'espoir pour le bonheur de nos compatriotes, valides, Handicapés, personnes âgées, malades et prisonniers qui revendiquent une meilleure condition de vie et davantage de sécurité et de quiétude dans notre Patrie.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dératisée, dans laquelle nos paysans, cultivateurs, planteurs de café et de coton, éleveurs, vraies filles et vrais fils du terroir.
Ils hériteront les terres cultivables, les pâturages verdoyantes, les eaux poissonneuses, les forets et savanes luxuriantes pour leur nourriture quotidienne.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique avec une armée forte et des éléments de force de défense et de sécurité bien formés, dotés des équipements modernes et performants pour assurer la défense et l'intégrité de la Patrie, la surveillance de nos frontières et la sécurité interne de nos peuples.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle nos Nagbatas, jadis esclaves hériteront les chantiers des mines d'or et de diamant de la Patrie et en deviendront les véritables propriétaires.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle les vaillants et laborieux fonctionnaires et agents de l'état, retraités et étudiants boursiers qui ont sacrifié leur vie et toute celle de leur famille pour la cause de la Patrie, toucheront régulièrement leur salaires, pensions et bourses qui seront revalorisés grâce non seulement à une véritable et ambitieuse réforme budgétaire, mais aussi à une bonne gouvernance de la chose publique et une exploitation contrôlée de nos multiples richesses naturelles.
- Une Caisse autonome de pension pour nos retraités, veufs, veuves et ayants droits sera immédiatement créée à cet effet.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle nos « Bouba Nguéré » seront soutenus et formés pour devenir des opérateurs économiques citoyens.
Ils bénéficieront des mêmes avantages attrayants d'une nouvelle charte des investissements au même titre que les investisseurs étrangers opérants dans notre Patrie.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle notre Jeunesse ne sera plus marginalisée ni manipulée. 
Elle disposera d'une meilleure éducation, formation et apprentissage sur place où l'étranger en vu d'assurer la relève de demain.
 

Un cabinet ministériel sera crée spécialement pour les questions des visas des pays d’accueil de nos étudiants et stagiaires et de leur hébergement.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans la quelle les sportifs, artistes et musiciens auront toute leur place et où le sport, l’art, la culture et la musique seront valorisés.
- Des fonds pour le développement sportif, artistique, culturel et de création musicale seront créés immédiatement à cet effet.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle nos innombrables diplômés sans emplois auront facilement accès aux multiples emplois créés grâce à une forte croissance économique.
- Un fonds de solidarité sera créé pour soutenir les chômeurs de longue durée.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans la quelle les femmes mères sans emploi de la Patrie, célibataires ou mariées toucheront une allocation familiale mensuelle proportionnelle au nombre d’enfant mineur à charge.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle l’accès aux services de la santé et de l’enseignement publics est gratuit pour les vraies filles et fils de la Patrie.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique, grâce à la paix et la sécurité recouvrées, les vraies filles et vrais fils fonctionnaires de la Patrie pourront se marier librement et fonder une famille afin de bénéficier d’un crédit avalisé par l’état pour la construction ou l’acquisition d’un logement décent.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans la quelle le coton, notre Or blanc, va être transformé sur place en divers tissus pour vêtir, hommes, femmes, filles, garçons, civils et militaires de la Patrie.
- Oui pour une nouvelle Centrafrique dans laquelle règneront la liberté, la justice, la paix et la sécurité et qui deviendra, grâce à une diplomatie agissante et solidaire, une nouvelle destination prisée pour les touristes et les investisseurs sérieux.
La nouvelle Centrafrique dont nous rêvons tous ne sera pas l'œuvre d'une personnalité unique mais celle des vraies filles et vrais fils de la Patrie imbus d'esprit de sacrifice et d'idées novatrices.
J'appelle donc à une adhésion massive autour des idéaux du patriotisme et de nationalisme pour la construction de cette nouvelle Centrafrique par les vraies filles et vrais fils de la Patrie.
Dans cette nouvelle Centrafrique aucun être humain n'a droit de vie et de mort sur un autre être humain quelque soit la raison.

Dans cette nouvelle Centrafrique aucun être humain ne peut déclarer "non humain" une partie de l'humanité.
Il y aura également dans cette nouvelle Centrafrique de la place pour ceux et celles venus d'ailleurs légalement dans notre Patrie et qui respecteraient les lois et règlements de la République.
Vivent les vraies filles et vrais fils de la Patrie qui se joindront à moi pour la construction d'une nouvelle République Centrafricaine indépendante, libre, économiquement forte, démocratique et émergente à moyen terme.
Ensemble tout devient possible.

Je vous remercie.


Fidele Gouandjika 
Candidat indépendant 2015
 

DÉCLARATION DE CANDIDATURE A L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2015 de Fidèle Gouandjika

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com