Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 23:39

 

 

 

L'OBSERVATEUR PAALGA   9 OCTOBRE 2013

 

Réunion au sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale le week end dernier, déplacement de Laurent Fabius prévu ce dimanche à Bangui, projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU… "Enfin un médecin au chevet de ce grand malade oublié !" se réjouit le quotidien du voisin burkinabé.

 

Certes, il reste "l'épineux problème" des moyens financiers qui seront mis en œuvre pour venir en aide au pays en plein chaos depuis le coup d'Etat du mois de mars, qui a porté le nouveau président Michel Djotodia au pouvoir.

 

 

 

Visite de Laurent Fabius dimanche pour évaluer la situation

 

PARIS, 08 oct 2013 (AFP) - Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius se rend dimanche à Bangui pour évaluer la situation dans ce pays en proie au chaos depuis le renversement en mars du président François Bozizé, a-t-on appris mardi de source diplomatique.

Cette visite de quelques heures intervient alors que Paris espère dans les prochains jours l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Centrafrique, visant notamment à renforcer la force panafricaine présente dans ce pays pour tenter de rétablir l'ordre.

M. Fabius rencontrera "les autorités locales", selon la source diplomatique qui n'a pas précisé si un entretien était prévu avec le président de transition Michel Djotodia, qui dirigeait la rébellion Seleka ayant renversé François Bozize en mars.

Il devrait rencontrer les représentants de la communauté française encore présente à Bangui (quelques centaines de personnes) ainsi que des militaires français (450 hommes basés à l'aéroport de Bangui) et des représentants de la force panafricaine Misca.

La République centrafricaine (RCA) est plongée dans la violence et l'anarchie depuis mars. Les défenseurs des droits de l'homme accusent les ex-rebelles de nombreuses exactions contre la population, et la situation humanitaire se dégrade.

Mardi encore, au moins 30 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans des affrontements entre ex-rebelles Séléka et groupes d'autodéfense dans le nord-ouest du pays.

Fin septembre à New York, le président français François Hollande a appelé la communauté internationale à agir, mettant en garde contre un risque de "somalisation" du pays, ancienne colonie française.

Un projet de résolution français à l'ONU prévoit de renforcer le soutien à la Misca, qui doit à terme rassembler 3.500 hommes mais ne compte pour l'instant que 1.400 soldats.

Selon l'ONU, 1,6 million de Centrafricains, soit un tiers de la population, ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Plus de 270.000 ont été déplacés ou se sont réfugiés dans les pays voisins.

 

 

 

CENTRAFRIQUE : "La communauté internationale se réveille enfin"

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com