Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 01:34

 

 

 

Le Coordinateur d'urgence de l'UNICEF en Centrafrique, Bob McCarthy, a prévenu aujourd’hui que les besoins humanitaires de la population dépasseront bientôt les capacités de réponse de l’organisation.

 

« Partout où nos équipes se rendent, elles constatent que de plus en plus de personnes sont déplacées par les violences », a-t-il expliqué. « Nous distribuons des médicaments pour relancer les soins de santé d'urgence, ainsi que de l'eau potable aux familles se trouvant dans les sites de personnes déplacées », de poursuivre M. McCarthy.

 

Au vu du nombre grandissant de personnes déplacées, l’UNICEF réclame ainsi une aide d'urgence de trois millions de dollars supplémentaires afin de pouvoir fournir des articles de première nécessité comme des couvertures, des moustiquaires et du savon à 55 000 personnes déplacées au cours des six prochains mois.

 

(Source : ONU  29 oct. 2013)

 

 

L'Onu estime que la moitié des Centrafricains ont besoin d'aide

 

Reuters - 29/10/2013 à 22:33

 

Le pays est dans une situation chaotique depuis la chute en mars de l'ancien président François Bozizé, chassé du pouvoir par les rebelles de la Séléka, qui ont formé un nouveau gouvernement sans grand contrôle sur l'ensemble du pays.

 

Des crimes de guerre ont été commis par les deux camps, selon l'Onu et les organisations de défense des droits de l'homme.

 

"On a oublié cette crise depuis longtemps, et l'effondrement de l'ordre public et l'arrivée au pouvoir des groupes armés a rendu la situation assez chaotique dans le pays", a déclaré John Ging, directeur des opérations du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha).

 

"Plus de la moitié de la population de ce pays a besoin d'aide humanitaire", a-t-il ajouté, faisant notamment état de tensions entre les communautés chrétiennes et musulmanes. "Mais le problème prioritaire, aujourd'hui, c'est la protection, et les atrocités commises contre la population civile sont indescriptibles."

 

Le Conseil de sécurité a approuvé une proposition de Ban Ki-moon, secrétaire général de l'Onu, en faveur de l'envoi de 250 militaires à Bangui, avant d'accroître cette force à 560 personnes.

 

Le Conseil a adopté au début du mois une résolution qui demandait au Secrétaire général de faire des propositions pour un soutien de l'Onu au futur déploiement de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) de l'Union africaine.

 

La France, qui est intervenue en janvier dans une autre de ses anciennes colonies, le Mali, pour chasser les islamistes du nord du pays, s'est montrée réticente à s'impliquer directement en Centrafrique. Elle souhaite que l'Union africaine et les pays d'Afrique en général résolvent si possible la crise par eux-mêmes.

 

(Michelle Nichols; Julien Dury pour le service français)

Centrafrique : l’UNICEF n’aura bientôt plus la capacité de répondre aux besoins humanitaires de la population

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com