Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 21:13

 

 

 

Afrique ton Animisme n’en demande

que peu à l’Esprit aussi à la terre au ciel

Démarrons le moteur de l’animisme

Pour l’Afrique

                   I

De tout temps l’Afrique Noire est

victime d’agressions de pillards

arabes, de colonialistes européens

et des récentes convoitises ali-

mentaires des termites chinoises.

                   II

Le colonisateur sanguinaire a dé-

capité au départ au 19e siècle les Rois

les gouvernements africains plumant

une poule sans tête jusqu’aujourd’hui

en 2013.

                   III

La poursuite des pillages de nos

ressources par le biais de ces Dé-

mocraties économiques serviles imi-

tations ici même en Afrique

c’est un plan destiné à tout

nous prendre y compris notre

Esprit.

                   IV

Toutes les langues de toutes les reli-

gions, de tous les systèmes économi-

ques des vols se disputent le Noir

il se transforme en ce nègre sans

dignité comme souhaité, franco-

phone, anglophone lusophone

plus ou moins chrétien, sans

Esprit d’origine

quand on a assassiné les Cours

des Rois des Chefferies de même

on aura assassiné l’Esprit Ban-

tou, l’ Animisme cette Pensée chè-

rement acquise à travers les

millénaires, on aura tordu le

cou à l’Évolution du monde

au grand complet.

                   V

Cette acquisition par le Peuple Noir

dans son entier une fois soumise

 devient donc sauvagerie, comme

le Noir devient nègre, l’être sans

esprit qui s’assimile le mieux

avec les restes des repas des gou-

vernements économiques.

                   VI

En 1944 déjà à la fin de la guerre

économique mondiale il était

prévu une autre forme de colo-

nisation à travers des cadres

nègres y compris des analphabé-

tes représentatifs de la soumission

sauf la Belgique ou l’apartheid

sud-africain ébloui par casser

les os du Congo et de l’Afri-

que du Sud.

C’est dire que les gouvernements

des éruptions des coups d’état

ou ces imitations des votes à

l’occidentale entrent dans une

stratégie qui plombe l’Afrique

entière soumise

combien de collègues chirurgiens

astrophysiciens, agronomes for-

més à grands frais aux frais

de l’Afrique, des enseignants dé-

voués ce depuis 1960 des indé-

pendances n’ont trouvé la porte

de sortie que dans la politique éco-

nomique, déperdition de leur

savoir de leur espoir trompés.

                   VII

Sans espoir, de tout temps de l’es-

clavage à la Colonisation en hom-

mes, en bêtes en forêts, en eau,

en minerais, ses Esprits foulés

sous les bottes de l’argent, l’A-

frique Noire n’est plus une Per-

sonne à respecter mais ce conti-

nent ridicule en déperdition

de ses ressources et de l’éner-

gie de ses fils.

Jeunes gens de Bossangoa, vous n’a-

vez pas vingt ans. Vous portez les a-

mulettes des combattants villageois

de l’Afrique Noire millénaire avec des

mitraillettes. Vous abattez les comman-

dants Séléka, le dernier agresseur

de la République Centrafricaine, à la

suite des Blancs des Arabes, de toutes

les Races de la Terre.

                   VIII

Non ! vous dites avec les fusils nous ga-

gnons la Paix et la Fierté. La Race

Noire, mère de l’Humanité, Nous a-

vons compris cette Terre. Nous avons

compris l’Animisme. L’étranger

perverti par l’Argent que peut-il

proposer au Monde ?

Justement les stratégies économiques

perverties, ces gouvernements-là ne

défendent pas la Terre africaine avec

son Peuple, au mieux ils sont repres-

sion, canalisant les Dépertitions

des Énergies de la Jeunesse des Res-

sources colossales du Noir

une poignée de l’armée de la Résis-

tance du Seigneur LRA, une poi-

gnée du M23, une poignée de mu-

sulmans, une poignée de soma-

liens de rwandais, de termites a-

siatiques intestinaux de l’espionnage

façon l’agence Chinua, une poi-

gnée de pauvres blancs, anciens

ministres colonialistes puants, tous

on leur fait place dans ces gouver-

nements-là.

                   IX

Le Peuple africain empêché d’agir pour

son avenir est organisé pour la ma-

ladie, la faim, la mort, la fuite

de son expérience de son cerveau

millénaire, la Déperdition des forces

de l’Afrique derrière un argent

hypothétique

c'est-à-dire : le Peuple souffre, l’Afri-

que est pillée, ces gouvernements

là en priorité envoient des trou-

pes mercenaires, tuez le danger

l’Afrique vraie tuez ces jeunes gens.

                   X

La Déperdition avance ses pions,

de France, des États-Unis, de l’étran-

ger ruminant nègre vote blanc la cer-

velle nettoyée par les titres universitaires ne

servant qu’à la Déperdition, du

Vol, ce nègre, le fou au service

de la destruction avec l’arme de l’économie

de ces gouvernements stratégiques qu’ont

ils d’autre à faire avec de l’argent ?

C’est la Population qui se nour-

Rit. Donc ils ne savent pas ce qu’ils

font compte tenu même de la situa-

tion de la planète ces gouvernements-là

Au contraire de la Population Noire, ce

gouvernements-là de nègres-blancs dé-

pendants colonisés n’imprimant pas

du papier-dollar, ils sont là pour si-

phonner les ressources donc quel projet

peuvent-ils eux-mêmes tenir sur

leurs pattes qu’en réprimant les pro-

jets de la Population, en les détruisant

Ils sont donc un danger de mort

pour la Race Noire si celle-ci n’y

prend pas garde.

                   XI

La Population Noire c’est mainte-

nant intréséquément la destina-

tion des médicaments empoisonnés

empoisonneurs, Les Chinois parti-

cipent pleinement en tant que colo-

nialistes termites aux déperditions

des Ressources, des Enfants de l’A-

frique

50-50, gagnant-gagnant,voilà

une stratégie aigüe de l’espion-

nage à l’agence Chinua destinée

à briser toute autonomie à la

Population africaine, les nègres étant

colonisés par le yuan d’office

                   XII

En 1932, le colon administrateur

des colonies hurlait à Ouadda par-

tout en Oubangui-Chari, en A-

frique Noire : bandes de couillons!

En 2013, les troupeaux de cons

titrés se sont sûrement multi-

pliés. Plus que jamais un nè-

gre-blanc souhaite dépendre

d’un maître étranger. Dans cet

abri servile, il mange un peu

du pillage généralisé, il est déper-

dition chié par la Population.

                   XIII

De tout temps, l’Afrique Noire de-

mande peu et c’est beaucoup de-

mandé à la Terre, à l’Eau, au

Ciel. L’Animisme bien compris

de tout temps enseigne la priorité

de la Prédominence de l’Esprit

Nourriture. Ceci c’est l’Enseigne-

ment de la Civilisation Noire

Bantou. Notre millénaire confiance

c’est elle

                   XIV

Jeunes gens portant des Amulettes

et des mitraillettes maintenant, Vous

dites la Vérité Noire au Monde économi-

que, de rapt, de violences des combinards.

Vous comprenez leur priorité de manipu-

ler des Séléka islamistes membres

de ces gouvernements-là de merce-

naires à tuer la Population.

Jeunes gens de Bossangoa, Vous n’a-

vez pas vingt ans. Du fond des mil-

lénaires, Vous dites Debout l’Animis-

me de Nos Pères qui précède tout.

C’est le Peuple qui se nourrit se

soigne, s’éduque, se loge, se vêt

qui pense – L’argent c’est le Diable

qui s’est inventé après avec les

Inégalités des divisions des partages

des dons de la Terre.

Jeunes gens, sauvez la Race Noire !

 

 

                            1er octobre 2013

                            BAMBOTÉ MAKOMBO

                            Écrivain Africain

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com